QUID WebSite-Watcher dans un environnement MAC ou Linux ?

On va profiter de la période estivale pour apporter des précisions sur l’installation de WebSite-Watcher.

En effet, WebSite-Watcher est une application Windows 10, 8, 7 et Windows Server. WebSite-Watcher n’est pas une application client/serveur mais monoposte. WebSite-Watcher a besoin d’une connexion Internet ainsi que des navigateurs FireFox, IE, Chrome, Opera.

Ceci dit, je souhaite vous apporter des éléments de réponse si vous n’avez pas Windows, mais MacOSX et Linux. Vous pouvez utiliser une machine virtuelle, pas WINE ni CrossOver car WebSite-Watcher ne pourra pas utiliser les ressources de la machine Mac ou de votre Linux préféré. Vous pouvez d’ores et déjà utiliser :

  • QEMU/KVM
  • VirtualBox
  • VMware Workstation Player pour Linux
  • VMware Fusion 8 pour Mac
  • Parallels Desktop 15 pour Mac

parmi les plus connus.

En revanche, si vous avez un ESX, vous pouvez créer des VDIs. Vous pouvez aussi créer *une* instance WebSite-Watcher sur un *serveur* Windows et utiliser RDP pour y accéder. Windows Serveur a son propre système de virtualisation Hyper-V. Quest Software et d’autres éditeurs offrent aussi des solutions de VDI. Nous ne sommes pas associés à aucun éditeur cité implicitement dans ce billet et ne serons pas tenus responsables du support de leur progiciels et/ou de votre choix en aucune façon.

Cependant, en combinaison avec PushOver (voir https://website-watcher.fr/website-watcher-fr-etre-alerte-en-cas-de-faille-denvoi-de-courriels/) vous pourriez par exemple détecter *sur un PC sous Windows* qu'on est en train de chiffrer votre disque dur. En mode virtualisé, cette fonctionalité n'est pas possible.

Je ferai un billet plus tard cet été, juste sur website-watcher et détection de rançongiciel.

Bonne continuation et Have a lot of fun !

Laisser un commentaire